Mon matériel photo: quels outils j'utilise pour les mariages?

matériel photographe, nikon, profoto, apple

Une prolongation de soi ?

Du bon matériel photo est une nécessité pour un photographe, surtout pour couvrir des mariages. Appareils, objectifs, flashs, cartes mémoires, batterie, trépieds, etc… Le sac à dos gonfle vite ! Il faut savoir ce que l’on veut faire pour savoir ce que l’on doit avoir.
Quand les idées fusent avec les instants, tout se joue au “reflex”. Il est nécessaire de connaître parfaitement son matos pour ne pas se brider et libérer son instinct

Mes choix.

Depuis le début, j’ai choisi de travailler sur Nikon. Je m’y retrouve bien au niveau de la prise en main et j’ai pris mes habitudes avec la marque. Je ne suis pas encore tombé dans la mode du “mirrorless”, l’autonomie, la robustesse, la réactivité sont encore en dessous des reflex pro. Cela dit, peut-être que ça viendra, les Z6 ou Z7 ont l’air plutôt sympas.
J’ai commencé avec le D90, puis le D600 et maintenant le D850.
Le Nikon D850 m’apporte que du bonheur, une belle montée en iso, une résolution qui permet de prendre quelques largeurs si besoin, une bonne rafale et il est plutôt robuste. Je le couple toujours avec son petit frère sur un harnais prêt à dégainer comme un ranger… Walker… du Texas… 

Sur un mariage, j’emmène ma petite sélection d’objectifs :

    • Le 24mm ƒ1.4 que j’utilise plutôt beaucoup. J’aime beaucoup les plans larges et dynamiques.
    • Le 35mm ƒ1.4 selon le feeling et les conditions de prise de vue.
    • Un vieux 50mm ƒ1.4 dont j’adore le rendu naturel à partir de ƒ4, en dessous, c’est un peu trop mou mais ça peut dépanner. Il est vraiment cool, très attachant et compact.
    •  Un 85mm ƒ1.4 que j’utilise principalement pour faire quelques portraits ou les photos de couples par exemple.
    • Mon fidèle 70-200 ƒ2.8 qui est devenu indispensable à l’église et à la mairie pour aller choper les petits trucs qu’on ne voit pas forcément en toute discrétion. 
    • Et enfin un 90mm macro pour les photos d’alliances et de détails très rapprochés. Celui-là, je ne le sors que quelques minutes, le 85mm prend parfois sa place d’ailleurs.

Les focales fixes.

Je travaille donc principalement en focales fixes et c’est un choix. Le matériel photo de mes premiers mariages n’était constitué que de zooms : un grand angle et un transtandard (24-70). J’ai vite compris que c’était une solution qui ne me convenait pas et mes photos manquaient de spontanéité. Je me suis donc fait violence, j’ai revendu mes objectifs et je me suis équipé à la place en focales fixes. La différence s’est fait sentir instantanément !
Avec un objectif à focale fixe, il faut se déplacer, le zoom c’est nos pieds. On force la créativité avec des plans plus instinctifs. Suite à ce changement, j’ai senti une nette progression dans ma pratique. Et je conseille quiconque aime la photo d’essayer de sortir de sa zone de confort pour stimuler les idées.
Je conserve quand même le 70-200 qui fait exception et dont il est difficile de se passer.

harnais holdfast
Harnais "Hold Fast"

Et le flash ?

J’aime beaucoup la lumière naturelle mais je travaille souvent au flash en complément. Les flashs cobra deviennent indispensables une fois la nuit tombée.
Le plus souvent, lors d’un mariage, j’utilise mon Nikon SB900 ou son équivalent en Yongnuo qui marche très bien. Mais ma préférence est chez Profoto : le B10 que j’emmène partout ! Il peut me servir pendant la séance photo de couple, je le fixe sur un petit trépied avec un diffuseur. Il est léger, puissant et très rapide à mettre en place. Je ne veux pas perdre de temps. Donc je le pose, et il est prêt à fonctionner en 2 secondes top chrono !
J’utilise également le Profoto B10 pour les photos de soirée. J’essaye de le cacher dans un coin afin qu’il diffuse une lumière sur la piste de danse, en rebond ou en direct. Ce flash permet d’être très créatif.

C'est bien beau tout ça, mais les photos, elles deviennent quoi aprés ?

Mon Macbook Pro m’accompagne tout le temps, accompagné d’un disque dur SSD. J’avais le 15′ qui était génial et je viens de changer pour le nouveau Macbook Pro 16′. Il est plus performant, son écran est un peu plus grand. 
Dès que possible, j’exporte mes photos. Par exemple, pendant le service à table, je me mets dans un coin et je fais une première importation sur Lightroom avec une sauvegarde sur le SSD. C’est très important, je suis garant des images de ce moment.
Une fois le mariage terminé, de retour à mon bureau, je refais une sauvegarde générale et je vais me coucher !

La suite se passe sur mon iMac 27′, plus confortable, je traite mes photos dessus avant de faire le rendu final. 

iMac et macbook pro 16
Mon poste de travail.

Conclusion.

Voilà ! Vous savez à peu près tout sur mon matériel photo pour couvrir les mariages. Bien sûr, je ne suis pas figé en ce qui le concerne et il se peut que je change un jour. Mais pour le moment, ces outils conviennent à ma pratique.

Si vous comptez vous marier, sachez que le matériel ne fait pas le photographe, mais le photographe ne peut pas faire sans. Ce sont des outils et il n’y a pas de règles.
Un superbe appareil photo, aussi cher et professionnel soit-il, ne fait pas de “belles photos” tout seul. Un amateur peut très bien sortir des choses magnifiques avec un compact bas de gamme aussi bien qu’un “pro” peut faire des trucs vaseux avec un reflex à 7000€. (faites bien vos choix !)
Sur un mariage, il est nécessaire d’avoir un équipement robuste et fiable pour garantir la prestation et il est surtout indispensable de savoir s’en servir sur le bout des doigts

Si vous êtes photographe, j’espère que ces quelques lignes pourront vous aider sur vos choix. Pensez à une règle simple : un boitier se renouvelle et des objectifs se gardent.

Merci d’avoir lu cet article, si vous avez des commentaires, c’est juste en dessous. 😉 

mariés sous la pluie avec des parapluies
Prev Un mariage sous la pluie.
Next QUIZ ! Quel Photographe es-tu ?

Leave a comment

Copyrighted Image ©VinceWLKR